Nouvelles technologies au sein du secteur bancaire : défis et opportunités

Vendredi 22 octobre à Brest Business School, à partir de 17h, assistez à une conférence dédiée aux défis et opportunités du secteur bancaire, face aux nouvelles technologies. La rendez-vous donnera la parole à 4 experts et expertes du domaines, qui vous donneront leur analyse fine de cet ambitieuse thématique. L’inscription est obligatoire : veuillez compléter le formulaire ci-dessous.

 

Alors que l’Intelligence Artificielle, l’Internet of Things ou IoT, la blockchain et les fintechs modifient en profondeur de nombreux métiers et services du quotidien, la finance n’échappe pas à cette révolution. Bien au contraire, les mondes financiers ont très vite su s’adapter et profiter des nouvelles opportunités offertes par ces technologies. On constate depuis plusieurs années, la modernisation du secteur bancaire qui a été stimulé par cette évolution technologique. Le secteur bancaire a su tirer avantage du développement du digital et de ses nombreux changements technologiques : se réinventer bien évidemment, mais en tout premier lieu apporter plus de flexibilité à la relation clientèle afin de la renforcer, l’accessibilité à une panoplie de prestations plus sophistiquées et plus accessibles.

Les instruments d’intelligence artificielle facilitant l’analyse des données de plus en plus étendues et variées sur leurs clients favorisent l’amélioration de la gestion des risques, essentiellement l’évaluation des risques de crédit et la prévention des fraudes. Par le biais d’un service plus facile plus accéléré et plus accessible, un grand nombre d’innovations vise le renforcement de la qualité fournie au client.

  • Mais comment ces innovations technologiques ont-ils transformé ces métiers ? Comment ces différentes technologies sont-elles utilisées au quotidien par les professionnels ? Quels sont les enjeux de l’IA pour les superviseurs bancaires ?
  • Plus particulièrement, vu l’extension de ces technologies, quelle serait leur contribution sur la finance au cours des années à venir ?  Vont-elles encore plus profondément modifier ces métiers à l’avenir ? Pourquoi les nouvelles technologies sont-elles centrales dans le fonctionnement de la gestion des risques d’une banque ? Pourquoi ces nouvelles technologies sont une chance pour les étudiants et pourquoi elles offrent de grandes opportunités d’emplois pour ces derniers ?

Pour répondre à toutes ces questions, la conférence de Brest Business School portera sur les apports et perspectives de la Data Science dans les métiers de la finance dans un monde post Covid.

  • La crise sanitaire a-t-elle aggravé la transformation data ?
  • L’expérience client et l’efficacité opérationnelle des collaborateurs sont-elles affectées par la data et l’IA ?
  • L’intelligence Artificielle doit-elle être élargie à l’échelle ? Le passage de l’expérimentation à l’industrialisation doit –il être réalisé ?

Inscription

Veuillez-compléter le formulaire d’inscription ci-dessous.

Vos prénom et nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Les intervenants

Les intervenants, professionnels dans ces spécialités, présenteront les solutions pour tirer le meilleur profit des données et les remanier en données nécessaires aux stratégies de développement des entreprises.  Le savoir –faire de ces personnes expertes sera ainsi transféré grâce à leurs témoignages, leurs avis et leurs retours d’expériences. La totalité des problématiques se rapportant au Big Data et à l’intelligence artificielle dans le secteur bancaire sera illustrée par des études de cas.

 

 

• Mariem BrahimEnseignante-Chercheuse à Brest Business School
Doctorat en économie et membre du CEPN. Ses recherches se concentrent principalement sur l’économie internationale, les entreprises multinationales, la délocalisation, l’IDE, la mobilité des facteurs et les marchés du travail, la mondialisation et les relations euro-méditerranéennes, les envois de fonds, l’économie appliquée et la Blockchain et les Cryptomonnaies. Elle est l’auteur de plusieurs articles dans des revues universitaires et professionnelles. Elle a publié dans de grandes revues internationales et nationales, comme Energy Economics, European Journal of Comparative Economics,, The Journal of Applied Business Research, Management International, revue d’économie du développement. En tant qu’économiste au sein de l’IPEMED, elle est l’auteur de plusieurs études économiques.

• Oussama El Azhari | Consultant expérimenté en risques et finance chez Natixis, ex-Mazars, représentera le cabinet Exiom Partners
Prépa Scientifique MPSI/MP*.  Lauréat IMT ATLANTIQUE (ex Télécom Bretagne) : Promotion 2016. Lauréat du Master Probabilités et Finance (Ex DEA EL KAROUI) : Promotion 2017. Consultant en Finance quantitative chez Mazars Actuariat (2017 -2020) et Puis chez Exiom Partners depuis Septembre 2020.  J’interviens principalement sur des problématiques de valorisation des actifs financiers, de validation des modèles et de calcul de risque. Centre d’intérêts (autre que professionnels) : Politique, macroéconomie et football.

• Jean-Marc MercierDirecteur de recherche au sein du cabinet de conseil MPG Partners et créateur du projet Codpy
Mathématicien, spécialiste de la résolution numérique des EDP (équations aux dérivées partielles), avec une expérience comme chercheur de la communauté européenne jusque dans les années 2000. Il se tourne vers l’industrie financière à partir de cette date, et a travaillé comme ingénieur de recherche et développement, puis consultant, tout en développant ses propres programmes de recherche – essentiellement application du machine learning en EDP et système d’information pérenne par blockchain. Depuis 2015, il dirige la recherche de MPG-Partners, un cabinet spécialisé dans le management des risques bancaires, où il confronte les produits de sa recherche à des cas concrets d’applications industrielles.

• Charaf Louhmadi | Senior financial engineer at Natixis/ Author & lecturer
Ingénieur diplômé d’IMT Atlantique (Télécom Bretagne) et d’un master II en mathématiques appliquées à l’université de Paris Saclay, co-habilité par l’École Polytechnique. Il démarre sa carrière au sein du cabinet Ernst &Young en actuariat puis au ministère de la Défense où il programme des algorithmes de morphologie mathématique pour la Marine. Il rejoint ensuite de grandes banques de la place parisienne (Société générale, Natixis, Crédit agricole…) en tant que consultant en analyse quantitative et en gestion des risques.  Il conseille également des banques africaines en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo et au Sénégal. Intervenant au sein du pôle Léonard de Vinci, ainsi qu’à IMT Atlantique, Charaf est également conférencier au sein de l’université d’Évry, auteur de deux ouvrages :  Fragments d’histoire des crises financières & Voyage au pays des nombres premiers et publie des chroniques pour la presse espagnole et portugaise dans « RankiaPro Europe Magazine ».

1
Incubateur
20
doubles diplômes
diplômés
25
professeurs permanents
61
entreprises créées